Fondé sur quatre critères, il attribue aux entreprises de 50 salariés à 250 salariés, un score pour chaque critère et les additionne pour atteindre une note globale sur 100 points.

La méthodologie de calcul retenue, analyse les écarts, quel que soit le poste de la ou du salarié(e).

Si le résultat obtenu est en-dessous de 75 points, les entreprises doivent alors mettre en place des actions correctives sous trois ans, sous peine de sanctions financières.

Les 4 critères

1 – Écart de rémunération entre femmes et hommes (maximum 40 points)

Pour obtenir 40 points, l’entreprise doit présenter un écart de rémunération nul entre les femmes et les hommes à catégorie socio-professionnelle et âge comparables, quels que soient les postes occupés.
Telehouse Europe a obtenu 36 points sur un maximum de 40.

2- Écart du taux d’augmentations individuelles entre femmes et hommes (maximum 35 points)

Pour obtenir 35 points, l’écart doit être nul.

Telehouse Europe a obtenu le maximum soit 35 points.

3 – Part de salariées augmentées au retour de congé maternité (maximum 15 points)

Cet indicateur n’accorde de points aux entreprises que si elles ont augmenté pendant la période de référence les salariées ayant été en congé maternité.
Pour la période de référence, Telehouse n’a eu aucun congé maternité. Le critère n’a donc pas été retenu.

4 – Nombre de salarié du genre sous représenté (femmes ou hommes) dans les 10 plus hautes rémunérations (maximum 10 points)

Pour obtenir 10 points, un équilibre femmes/hommes doit être représenté.
Telehouse Europe a obtenu le maximum soit 10 points.

Telehouse Europe a obtenu un total de 95 points sur 100.

Ce résultat montre que Telehouse Europe est une entreprise responsable et engagée pour l’égalité femmes-hommes. Nous sommes fiers de ce résultat, qui nous confirme que nous devons poursuivre nos actions dans ce sens.

Privacy Preference Center